Savoir penser, savoir faire

Tout ce que nous faisons a pour objectif d’offrir une expérience formative différente. Apprendre plus et mieux en cours et en dehors des cours. Nous sommes une Université qui travaille chaque jour pour être meilleure sur le plan académique et scientifique. Nous voulons bien faire les choses et quand nous y parvenons, nous voulons les faire encore mieux. Et tout cela afin d’obtenir deux choses : que nos étudiants sachent penser et faire.

Enseigner comme hier n’est plus d’actualité

Nos professeurs savent que leur travail ne consiste pas à enseigner, mais à faire que l’étudiant apprenne et qu’il progresse pendant sa formation. Et si pour cela il faut changer la manière de donner un cours, nous la changeons ; et s’il faut sortir de la salle, nous sortons apprendre dehors. Parce que la manière d’enseigner d’hier n’est plus d’actualité pour préparer les professionnels de demain.

Vous parlez anglais ?

Si vous ne parlez pas anglais, vous devriez commencer à apprendre. Les futurs professionnels doivent se former en langues. C’est pourquoi tous nos étudiants ont des cours complémentaires (et gratuits) d’anglais, et s’ils le souhaitent, de français, d’allemand ou même de chinois. De plus, nous vous aiderons à réaliser un séjour dans une université européenne, ou nous vous offrirons des stages internationaux pour améliorer l’employabilité internationale. Nous vous rappelons aussi que pour terminer vos études, à la CEU vous devrez certifier un niveau déterminé en anglais.

Question de pratique

C’est en pratiquant que l’on apprend le mieux. C’est pourquoi, en plus de la formation théorique, nous vous offrons des stages obligatoires et volontaires pour « learning by doing ». Plateaux de télévision, clinique vétérinaire, salles informatiques, studios d’enregistrement, clinique d’odontologie, salle de pratique pharmaceutique, salles de simulation…  Quelle que soit votre vocation, vous la mettrez en pratique dès le premier jour, sans sortir de l’université. De plus, nous avons des accords de partenariat avec de nombreuses entreprises où vous pourrez réaliser vos stages pour vous préparer au monde professionnel.

Le monde est un campus

Si vous réunissez des gens provenant de plus de 70 pays dans un même campus, tout cela donne un nouveau sens. Les conversations dans les couloirs deviennent des récits passionnants de petits coins lointains, un échange de cultures et différentes manières de voir le monde, les relations et le networking international – desquels chacun d’entre nous doit tirer parti dans le futur. Vous élargissez vos horizons, et soudain, vous devenez quelqu’un de différent et cosmopolite. L’Université CEU, c’est l’université dans laquelle vous partagerez un campus avec des jeunes de plus de 70 pays.

Au-delà du processus Bologne

Les enseignants qui ont vu naitre l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur pensaient qu’ils n’allaient pas assister à une autre révolution universitaire. Le nouveau modèle qui est en train de se construire en ce moment implique une transformation encore plus radicale.

La première révolution

La première révolution

La déclaration de Bologne de 1999, signée par 29 ministres européens de l’éducation, a marqué le début d’un processus de convergence vers l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur en 2010.

Le système universitaire espagnol a été forcé de revoir son fonctionnement : depuis les objectifs d’enseignement, remplacés par l’acquisition de compétences déterminées jusqu’à la structure des diplômes de licenciaturas qui ont cédé leur place aux grados.

Une authentique révolution planifiée, bien qu’elle ait subi quelques retards et bien qu’elle ait besoin d’être ajustée. Les enseignants et les étudiants ont dû s’adapter au nouveau contexte puisqu’ils ont été les spectateurs de cette révolution.

La véritable convergence

La vraie révolution était à venir et elle a lieu maintenant. Ce n’est pas le fruit d’une décision provenant d’une sphère lointaine mais le résultat de tout un changement social, que les circonstances de la pandémie ont accéléré.

Et les protagonistes de ce changement profond sont les étudiants. Les jeunes qui commencent à l’université sont des natifs du numérique. Ils sont nés à une époque où les connaissances sont à portée de main et leur attention peut passer facilement d'une chose à une autre.

Par ailleurs, les entreprises et les organisations qui les accueilleront plus tard, migrent aussi vers de nouveaux paysages comme la flexibilité, l’interculturalité ou l’engagement environnemental.

Entre les deux, il y a aussi le système universitaire qui a évolué de manière encore plus rapide afin de s’adapter aux nouveaux étudiants et aux nouveaux profils recherchés par les entreprises.

Un défi en trois dimensions

À l'heure actuelle, les universités cherchent des réponses à un défi complexe en trois dimensions. Tout d'abord, elles doivent trouver de nouvelles méthodes d'enseignement pour les étudiants. Ces nouvelles méthodes d’enseignement doivent activer les connaissances que l'étudiant a déjà, l’aider à développer la pensée critique, stimuler sa créativité, l'encourager à évaluer ses propres progrès et mettre en valeur ses compétences de leadership, entre autres. C’est sans aucun doute une tâche difficile, mais soutenue par l’expérimentation, le travail en équipe et la gamification. Ce sont les nouveaux outils que l’enseignant doit utiliser pour vivre une expérience d'apprentissage mémorable.

Le deuxième défi est technologique. Comme l’affirme l’UNESCO « les technologies de l’information et de la communication (TIC) peuvent compléter, enrichir et transformer l’éducation ». Les possibilités qu’offre la technologie sont en cours d’exploitation, mais elles nous permettent de rapprocher les étudiants du numérique, ce qui facilite leur processus d’apprentissage.

Enfin, les circonstances de la pandémie obligent les universités à offrir des solutions formatives flexibles pour répondre aux défis logistiques.

Retour à l’origine

Retour à l’origine

Dans ce contexte si incertain mais plein de possibilités réelles de transformer l’enseignement supérieur, il est réconfortant de pouvoir revenir à l’origine.

L’authentique et vraie “pièce maîtresse” reste le professeur. Seul le talent d’un “maestro” est capable de transformer une classe en un espace pour l’évolution.

Cet enseignant, c’est celui qui fait en sorte que chaque personne dans sa classe puisse acquérir les compétences qui lui seront exigées dans le futur. Cet enseignant, c’est celui qui guide les étudiants vers leur propre chemin de découverte personnelle. Cet enseignant, c’est celui qui accompagne les adolescents et les aide à devenir des adultes capables de penser par eux-mêmes. Un “maestro” dans toute sa splendeur.

Maestro
Educación 4.0
Education 4.0
10 méthodologies pour l’apprentissage actif 4.0

1. Apprentissage par projet

Un projet est un travail mené sur une période de temps déterminée, pour atteindre un objectif spécifique, au travers d’une série de tâches, en utilisant efficacement les ressources. L’apprentissage est construit au moyen des actions de l’étudiant.

Apprentissage par projet

2. Apprentissage coopératif

Chaque membre du groupe de travail est responsable de son propre apprentissage mais aussi d’aider ses camarades à apprendre, en créant une atmosphère de réussite.

3. Apprentissage par le service

L’apprentissage par le service combine l’enseignement en classe et le service communautaire. Il favorise la pensée critique, la réflexion personnelle, l’engagement civique et la responsabilité personnelle. Les étudiants participent à la fois à des activités qui répondent aux besoins locaux et développent leurs compétences académiques et leur engagement envers la communauté.

4. Apprentissage par le défi

C’est une approche pédagogique qui implique activement l’étudiant dans une situation problématique réelle et significative, l’obligeant à définir un défi et mettre en place une solution.

Gamification

5. Gamification

La gamification fait appel à la prédisposition psychologique des étudiants au jeu, pour les motiver à passer à l’action, promouvoir l’apprentissage et résoudre des problèmes.

6. Les six Chapeaux de Bono

Cette méthodologie aide à s’ouvrir à d’autres perspectives, à apprendre à être plus flexible, réfléchi et original dans son raisonnement. Elle permet aussi de prendre de meilleures décisions, d’avoir de meilleures relations interpersonnelles et d’augmenter la productivité.

7. World Café

World Café est une méthodologie qui rassemble des personnes pour discuter des questions afin de générer des idées, des accords et des solutions créatives et innovatrices, dans une ambiance accueillante et agréable, semblable à celle d’une cafétéria.  

World Café
Fishbowl

8. Fishbowl

La salle est organisée en deux cercles de chaises. Au centre, on laisse une chaise vide qui devra être occupée par un participant qui souhaite donner son opinion sur la question posée. Lorsqu’un participant rejoint le centre, un autre doit sortir du centre et s’assoir dans le cercle extérieur. Cela permet d’organiser le débat pour des grands groupes et c’est une méthodologie innovatrice qui permet d’obtenir différentes perspectives et de les approfondir afin de proposer des solutions à un problème donné.  

9. Role-playing

Le participant doit aborder la problématique dans la peau du personnage qu’il représente, adopter l’attitude, la manière de penser et le comportement associés au rôle qu’il interprète.

10. Storytelling

Méthode qui consiste à raconter une histoire en faisant appel aux émotions du participant, afin de que le message s’imprègne dans sa mémoire. 

Storytelling